Accueil 1.0

Un petit article ce soir sur mon trip du moment : l’accueil et la douceur envers soi-même !

Alors voilà, moi depuis que j’ai découvert Isabelle Padovani (au travers de ses vidéos puis de ses rencontres au coeur du vivant), puis Arnaud Desjardins, Marianne Williamson, Byron Katie, Jeff Foster et plein d’autres, il est un truc que j’adore vivre et pratiquer chaque jour : l’accueil de ce qui est. Bon, comme en pratique je galère pas mal avec l’accueil de ce qui est (« merde il pleut encore », « c’est quoi ce con là ? », « dis donc j’ai une salle tête ce matin », « ah non merde pas la bouteille d’huile t’es trop maladroite », etc.), j’utilise à fond la première étape proposée par tous ces braves gens : commencer par accueillir ce qui, en moi, n’a aucune envie d’accueillir quoi que ce soit. Lire la suite « Accueil 1.0 »

Publicités

L’intention avant le processus

Aujourd’hui j’ai envie d’aborder un sujet qui me tient vachement à coeur, qui touche à mon intention, ma posture. Pour faire un petit résumé rapide, l’idée que j’ai envie de vous soumettre c’est celle-là : j’ai remarqué parfois que je cherche à appliquer un processus (par exemple celui de la Communication Nonviolente, et plein d’autres choses comme on le verra plus bas) mais que ça ne marche pas bien et que je me questionne sur comment faire. Et j’ai réalisé que quand j’en suis là, c’est que mon intention (ou ma posture ou mon attitude) n’est pas assez claire. Et qu’il ne me sert à rien de mettre de l’énergie sur « comment bien faire le processus », mais qu’il est bien plus efficace d’ajuster ma posture plutôt. Je vous raconte tout ça plus bas. Lire la suite « L’intention avant le processus »

Le syndrome de l’imposteur

Bon, il paraîtrait que ça ne serait pas un syndrome et que les auteures mêmes de l’expression regrettent ce choix. De toute façon j’y connais rien en psychologie, je vais juste vous parler d’un truc que j’ai à la fois expérimenté en moi, observé en des pairs, et observe encore aujourd’hui en pas mal de gens que je côtoie.

Mais kessecest ce syndrome alors?

Comme tout bon syndrome c’est un ensemble de symptômes. Pour résumer grossièrement on voit ça chez un individu qui se dit « je suis plus nul que mes pairs, personne ne l’a encore réalisé, mais un jour je vais me faire démasquer (et alors ça va chier pour moi) ». Lire la suite « Le syndrome de l’imposteur »

De la douceur dans les habitudes

Aujourd’hui un article court dans le vaste thème qui m’est si cher de la douceur et de la bienveillance envers soi-même. J’ai choisi aujourd’hui de vous raconter comment on peut essayer d’être doux avec soi-même quand on prend une nouvelle habitude, que l’on décide de changer quelque chose. Lire la suite « De la douceur dans les habitudes »

Comment devenir proactif

[Cet article est une version mise à jour de mon premier article sur le sujet]

En 2013 j’ai découvert cette notion de proactivité, au travers de la lecture de Stephen R. Covey. Avant même la découverte du processus de la Communication Nonviolente, ça a été pour moi une étape indispensable de développement personnel, un des tout premiers jalons sur mon chemin. Je vais commencer par tenter d’expliquer ce qu’est la proactivité, donner quelques exemples, et enfin finir par des pistes pour encourager sa propre proactivité. Lire la suite « Comment devenir proactif »

C’est comme tu veux…

Aujourd’hui je vous propose une petite illustration de ce que ça donne pour moi « prendre 100% ma responsabilité ». Ce truc constitue une bonne grosse partie de ma réflexion en ce moment et ça me plait vachement. J’ai découvert ça grâce à Isabelle Padovani en février dernier. Pour résumer, quand je suis stimulée par un truc je tente désormais maintenant de prendre totalement la responsabilité de la stimulation (au lieu de rejeter la faute sur l’autre).

Lire la suite « C’est comme tu veux… »

Ça suffit les conneries !

Aujourd’hui c’est chacalounet chéri qui tient le clavier, et je me dis que ça serait une chouette illustration que de lui donner la parole pour une fois, de profiter du spectacle de sa gueulante, de le laisser faire pipi partout et d’être présente ensuite à ses côtés (s’il est d’accord) pour faire la traduction girafe. Ok ? Alors c’est parti…
Lire la suite « Ça suffit les conneries ! »

La présomption d’innocence

J’ai hésité à titrer cet article « j’interprète tu interprètes nous interprétons », car c’est vraiment d’interprétation qu’il va s’agir ici. Le point de départ, c’est cette prise de conscience que mon monde est essentiellement basé sur mon interprétation des paroles ou des actes d’autrui. Et en regardant autour de moi j’ai un peu l’impression que je ne suis pas la seule dans ce cas… A partir de là, j’ai quelques ressources qui me permettent de composer avec cette réalité : aller vérifier mon interprétation ; choisir une autre interprétation ; pratiquer la Communication Nonviolente. Je vous en dis plus ici.

Lire la suite « La présomption d’innocence »

Quand me taire est préférable…

Quand il y a un petit caillou dans la chaussure du lien entre moi et quelqu’un d’autre, j’ai parfois tendance à hésiter entre deux approches, qui ont chacune des conséquences plus ou moins agréables :

  • soit me taire, pour préserver le lien en évitant de dire des trucs blessants, au risque d’accumuler des petits cailloux (assortis de leurs interprétations non vérifiées évidemment), de laisser des non-dits encombrer la relation et l’alourdir au fil du temps ;
  • soit parler, pour éviter les problèmes liés au silence, au risque de blesser l’autre et là aussi d’endommager le lien.

Bon, le moins qu’on puisse dire c’est que ce choix là est binaire, et que les conséquences semblent pourries dans les deux cas. Je vous partage aujourd’hui où j’en suis à ce sujet. Lire la suite « Quand me taire est préférable… »